Canadian Hearing Society Donate Now
  • Font size:
    A A A
  • Display mode:
Login Inscription
Donnez maintenant
Rechercher…

Avis: Interruption de service

La SCO se sert des avancées technologiques pour faciliter la communication à l’occasion du 75e anniversaire

News Releases

  • Share this page:
  • 0
  • 0
  •  0 Commentaires

La SCO se voit octroyer des fonds par le ministère de la Santé pour mettre en place les premiers services spécialisés en santé mentale à Toronto destinés aux personnes culturellement Sourdes, sourdes oralistes, devenues soudes, et malentendantes : les « Services de counseling CONNECT » en 1986. 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE                      
Le 11 mars 2015 à 10 h

La SCO se sert des avancées technologiques pour faciliter la communication à l’occasion du 75e anniversaire

TORONTO (11 mars) - Aujourd’hui, la Société canadienne de l’ouïe (SCO) donne le coup d’envoi à sa 75e année au service de la communauté Sourde et malentendante avec une fête communautaire dont les manifestations seront diffusées simultanément à partir de 17 bureaux des quatre coins de l’Ontario, de Windsor à Thunder Bay en passant par Ottawa.

La fête communautaire proposera des exposés – en personne et virtuelles – des kiosques et présentoirs, des démonstrations et des visites guidées. Des membres de la communauté Sourde et malentendante, d’anciens membres du personnel et du conseil d’administration, des partenaires communautaires et des donateurs se rendront à leur bureau local de la SCO pour participer à cette fête célébrée dans l’ensemble de la province. Tous les exposés, y compris le discours principal de Stephanus Greeff, directeur général et président intérimaire, seront présentés en anglais et en ASL. 

« C’est la première fois – et il y en aura beaucoup d’autres – que nous saisissons l’occasion de reconnaître nos réalisations, et d’exprimer notre gratitude aux nombreux membres du personnel, aux bénévoles, aux membres du CA, à nos partenaires communautaires, à nos partisans, et aux généreux donateurs, qui ont tous contribué à faire de la SCO ce qu’elle est aujourd’hui », a déclaré M. Greeff.

Les avancées de la technologie ont, petit à petit, facilité la communication entre des personnes sourdes, sourdes oralistes, devenues sourdes, malentendantes et entendantes. Qu’il s’agisse des téléscripteurs (TTY), des services de relais Bell, du sous-titrage, des messages textes ou de FaceTime, la technologie a beaucoup fait pour aider les personnes à communiquer à distance. La SCO a fait œuvre de pionnière en mettant en place le premier réseau et le premier annuaire TTY du Canada en 1976. La SCO a également lancé un système de vidéoconférence en 1999, appelé DeafLINKS, qui permettait la communication de personnes sourdes, sourdes et aveugles, et malentendantes, et qui vivaient dans des régions éloignées de l’Ontario.

« La SCO a une fière tradition de service à l’égard des personnes culturellement Sourdes, sourdes oralistes, devenues sourdes et malentendantes », ajoute M. Greeff. « Sur une période de 75 ans, les partenariats et les initiatives revendicatrices nationales de la SCO ont favorisé l’élimination d’obstacles à la communication et la promotion de l’équité pour tous nos clients. »

Fondée en 1940 par un petit groupe de personnes qui se sont engagées ensemble à appuyer les enfants et les familles affectés par la surdité et les problèmes d’ouïe ainsi que les soldats devenus sourds durant la Deuxième Guerre mondiale, la SCO est devenue un organisme de services polyvalent offrant 17 programmes à partir de 26 bureaux dans l’ensemble de l’Ontario. De plus, elle fournit des services et lance des initiatives de plaidoyer à l’échelle nationale. La SCO offre ses programmes axés sur les dispositifs de communication en Saskatchewan et au Manitoba grâce à des partenariats avec Deaf Centre Manitoba Inc., Saskatchewan Deaf and Hard of Hearing Services et la Society of the Deaf and Hard of Hearing Nova Scotians.

Au cours des 75 dernières années, la SCO a franchi plusieurs étapes importantes en travaillant de concert avec la communauté Sourde et malentendante :

  • 1967 – La SCO fournit le seul programme indépendant de sélection de prothèses auditives à Toronto, et établit la norme pour les cliniques d’audiologie en enseignant dans les hôpitaux de toute la province. Aujourd’hui, des services d’audiologie sont offerts dans huit cliniques « Hearing Clinics Plus » de l’Ontario. 
  • 1980 – La SCO, de concert avec l’Ontario Association of the Deaf (OAD), travaille pour obtenir le soutien du gouvernement en vue d’offrir le premier service d’interprétation de langue des signes en Ontario dès 1975. En 1980, le Service d’interprétation de l’Ontario est officiellement établi.
  • 2005 – Après 10 ans de pressions exercées par la SCO, l’Association des malentendants canadiens, l’Association des Sourds du Canada et d’autres organisations connexes, le gouvernement de l’Ontario a adopté, à l’unanimité, la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario.

Pour souligner les faits marquants de son histoire au cours des 75 dernières années, la SCO lance également une frise chronologique numérique : www.chs.ca/timeline. Le public est invité à faire partager ses photos et ses anecdotes concernant l’histoire de la SCO : sur Twitter, en se servant du mot-clic #SCO75ans, à @CHSCanada; sur Facebook, à la page de la Société canadienne de l’ouïe (CHSSCO); et sur Instagram, à @CanadianHearingSociety. Pour plus de détails, consultez www.chs.ca/75ans.

À propos de la Société canadienne de l’ouïe

La Société canadienne de l’ouïe est fière d’être au service de la communauté Sourde et malentendante depuis 75 ans. La SCO a été constituée en société en 1940 et, en 2015, elle célèbre le fait que, depuis 75 ans, elle sensibilise le public, tout en fournissant des services, des produits et de l’information aux personnes culturellement Sourdes, sourdes oralistes, devenues sourdes, et malentendantes. La SCO est gérée par un conseil d’administration dont la majorité des participants sont sourds ou malentendants. Elle est financée par le gouvernement, des subventions, les adhérents et diverses activités de financement. Pour en savoir plus ou pour trouver votre bureau régional, veuillez consulter le site www.chs.ca.

-30-

Pour en savoir plus sur SCO :

 

Contact presse de la SCO :
Kara-Ann Miel
Courriel : kmiel@chs.ca
Téléphone : 416-928-2500 poste 231

  • Share this page:
  • 0
  • 0
  •  0 Commentaires
Haut de la page