Canadian Hearing Society Donate Now
  • Font size:
    A A A
  • Display mode:
Login Inscription
Donnez maintenant
Rechercher…

Élément Fondamental 3 : L’accès Au Langage



Le guide infographique sur l'accessibilité en salle de classe vous servira comme guide de référence visuel rapide

Le curriculum est principalement accessible par le langage. En s’assurant
que les élèves ont un accès à leur langue première en classe, que ce soit la langue gestuelle ou la langue parlée, les écoles peuvent satisfaire les besoins et développer les habiletés de tous les élèves et offrir un accès approprié à l’éducation.

Pour les élèves malentendants qui utilisent la langue parlée, l’accès nécessite généralement l’amplification ou un texte en français ou en anglais fourni selon le degré de littératie de l’élève concerné.

Pour les élèves employant la langue gestuelle, l’instruction directe et l’accès au curriculum nécessiteraient que les enseignants et les autres professionnels connaissent l’ASL ou la LSQ. L’instruction indirecte nécessiterait des interprètes ASL-anglais ou LSQ-français qualifiés, compétents et expérimentés.

Les apprenants tardifs de la langue première et les enfants qui entrent à l’école sans maîtriser une langue première ont besoin de ressources particulières pour pouvoir apprendre la langue à l’école. S’ils ne connaissent pas une langue, ils ne saisiront pas les informations transmises, qu’elles le soient en langue parlée ou en langue gestuelle.

Augmenter l’accès à l’éducation grâce à l’accès au langage

Les modalités d’accès au langage offertes pourraient comprendre :

  • les systèmes d’amplification en situation de groupe (appareils de champ sonore) pour les élèves qui emploient la langue parlée :
    • émetteur-récepteur sans fil
    • microphones portés sur le corps ou tenus à la main
    • microphones portés sur le revers ou articulés
    • piles et chargeur
  • des sièges disposés en U offrant de bonnes lignes de vision pour
    • lire sur les lèvres
    • voir le langage gestuel employé
    • voir les présentateurs
    • voir l’interprète
    • mener des interactions en groupe
  • une salle d’informatique où les élèves ont accès au titulaire et à l’instruction
    • où les appareils ne font pas face au mur
  • des matériaux d’atténuation du son fixés aux chaises
  • des tableaux blancs interactifs :
    • pouvant s’intégrer à la technologie d’assistance
    • affichant les sous-titres et l’ASL/LSQ
    • offrant des supports visuels améliorés
  • un accès aux imprimés (selon le degré de littératie des élèves) à l’aide de supports visuels
    • sous-titres
    • sous-titres en temps réel
    • appareils électroniques de prise de notes
  • l’instruction directe en ASL/LSQ
  • des interprètes ASL-anglais or LSQ-français certifiés AVLIC, spécialisés en :
    • acquisition du langage chez l’enfant
    • apprentissage tardif de la langue maternelle
    • développement de l’enfant
  • des liens avec la Direction des écoles provinciales du ministère de l’Éducation
    • des professionnels qui peuvent offrir une gamme de services, dont :
      • des équipes d’évaluation de l’ASL
      • des spécialistes dans l’acquisition tardive de la langue maternelle
      • des psychologues communiquant couramment en ASL
  • une politique d’accessibilité à la langue établie par le conseil scolaire
    • un accès direct à la langue d’enseignement
    • un accès complet à la langue de la classe, des réunions, des assemblées, de tous les formats de médias
Haut de la page