Canadian Hearing Society Donate Now
  • Font size:
    A A A
  • Display mode:
Login Inscription
Donnez maintenant
Rechercher…

Avis: Interruption de service

Section 7: Le développement de l’enfant



Étapes clés du développement

En général, on entend par développement de l’enfant la période entre la naissance et la fin de l’adolescence. Cette période se démarque de toute autre étape du développement humain parce qu’elle comporte d’immenses changements biologiques, psychologiques, sociaux et émotionnels. Ces changements qui surviennent tout au long du développement représentent une progression de la dépendance vers une autonomie croissante et sont marqués par le franchissement d’étapes clés du développement.

Les étapes du développement correspondent à des compétences fonctionnelles ou des tâches propres à l’âge que la majorité des enfants peuvent posséder ou accomplir selon une certaine tranche d’âge. Chaque étape clé qu’un enfant franchit est comme un moment phare ou un élément fondateur qui mène à la prochaine phase de changement. Le développement de l’enfant progresse habituellement selon quatre principaux domaines de compétence, soit :

Langage : Exprimer des besoins, des volontés et des pensées; employer un langage corporel et des gestes; comprendre les messages communiqués par autrui.

Mouvement et coordination musculaire : Utiliser les grands muscles (s’asseoir, se lever, marcher, courir, garder l’équilibre et changer de position) et les petits muscles (manger, dessiner, jouer, s’habiller, colorier) et développer la coordination main-œil. 

Jeu et interaction sociale : Établir des relations avec les autres, coopérer et réagir aux sentiments exprimés par les autres. 

Pensée et raisonnement : Apprendre, comprendre, résoudre des problèmes et se souvenir.

Développement du langage

Le langage est une clé très importante pour la santé mentale des enfants sourds ou malentendants.

Développement du langage en bas âge (0 à 3 ans)

Les trois premières années de la vie sont une période d’incroyable croissance dans tous les domaines du développement d’un bébé. Le principal attachement des bébés va à leurs parents et ces relations sont les bases sur lesquelles les bébés bâtissent leur connaissance du monde. Tous les bébés et les jeunes enfants ont besoin d’expérience d’apprentissage positive pour stimuler leur développement intellectuel, langagier, social et affectif et pour poser les bases de leur réussite future.

Dépistage précoce

Chaque année en Ontario, environ 4 bébés sur 1 000 naissent sourds ou malentendants. De plus, certains bébés ou enfants perdront l’ouïe en bas âge en raison d’infections, de fortes fièvres, de traumatisme et de maladies génétiques. Chez bon nombre de ces enfants, l’acquisition du langage se fera peut-être différemment. Il est donc important de déceler toute perte auditive aussitôt que possible.

La détection précoce permettra également aux parents d’obtenir l’aide et l’information qui leur permettront de mieux connaître les besoins de leur enfant. Les parents auront avantage à rencontrer des professionnels et d’autres familles ayant des enfants sourds ou malentendants qui ont vécu la même situation.

À cette étape, les parents devront prendre une des décisions les plus cruciales quant à la façon dont leur enfant fera l’acquisition du langage. Le dépistage d’une perte auditive permettra de faire en sorte que les enfants obtiennent l’aide dont ils ont besoin et aient des chances de faire l’acquisition du langage comparables à celles des enfants qui entendent normalement.

Le dépistage de la perte auditive chez les bébés nés en Ontario est mené à la naissance et des services d’intervention en audiologie et en acquisition du langage sont offerts aux familles par le biais de programmes financés par le gouvernement. Le lien ci-dessous mène vers des renseignements supplémentaires sur le dépistage, les étapes d’acquisition du langage et les services d’intervention :

http://www.children.gov.on.ca/htdocs/French/topics/earlychildhood/hearing/index.aspx  

Réaction au sein de la famille

Certains parents sont préparés à la possibilité que leur bébé soit atteint d’une perte auditive. Ils sont sensibilisés parce que des membres de leur famille sont sourds ou malentendants ou qu’ils sont eux-mêmes sourds ou malentendants. En général, ces parents ont certaines connaissances, des appuis et une expérience parentale. Toutefois, environ 90 % des enfants atteints d’une perte auditive sont nés de parents entendants et, pour bon nombre de parents, cette expérience est nouvelle. Certaines préoccupations sont souvent exprimées :

  • Comment allons-nous communiquer?
  • Comment allons-nous exercer notre rôle de parent?
  • Comment son frère et sa sœur pourront-ils jouer avec lui?
  • Comment fera-t-il pour apprendre?
  • Que faire à propos de ses grands-parents?
  • Est-ce qu’elle nous aimera?
  • Sera-t-il normal?
  • Comment saurons-nous quoi faire?

Un bébé qui a été diagnostiqué comme étant atteint d’une perte auditive est un bébé comme tous les autres. Les bébés ont besoin d’amour, de soins et d’encouragement pour se sentir en sécurité. Un lien de sécurité entre un bébé et ses parents mène à un développement sain des émotions et à une meilleure compréhension des relations ultérieurement dans la vie.

Toutefois, il y a certaines différences importantes dans le rôle parental lorsqu’un enfant est sourd ou malentendant. Les parents n’ont pas à faire plus ou moins pour leur enfant, ils doivent faire différemment. Le tableau présente quelques recommandations qui permettront de mieux connaître votre bébé à cette étape du début de la vie :

  • prenez des décisions efficaces relativement à l’acquisition du langage
  • communiquez avec votre enfant
  • jouez avec votre enfant
  • assurez sa sécurité
  • constituez une équipe de soutien
  • ayez un rôle parental positif
  • soyez très patients
  • consacrez du temps à votre conjoint
  • portez au maximum les forces
  • réduisez au minimum les faiblesses

La communication avec l’enfant est cruciale dans le rôle parental. C’est toutefois le plus grand défi auquel les enfants sourds ou malentendants seront confrontés. Peu importe le mode de communication que les parents choisissent d’établir avec leur bébé, le langage parlé ou le langage gestuel, ou le type d’appareils d’amplification (prothèses auditives, implants cochléaires) choisis, il est très important que le bébé fasse l’acquisition d’un langage en bas âge.

À la naissance, et même dans l’utérus, une zone précise du cerveau du bébé est prête à apprendre et à utiliser le langage. Cette partie du cerveau, extrêmement spécialisée, ne se formalise pas du type de langage utilisé, mais veut tout simplement un langage.

Les premières étapes d’acquisition du langage sont décrites dans le lien :

http://www.children.gov.on.ca/htdocs/French/topics/earlychildhood/hearing/brochure_services.aspx

Développement cognitif

La cognition (ou l’intelligence) comporte plusieurs facettes impliquant une combinaison de différents aspects associés ou non au langage : perception, mémoire, imagerie mentale, formalisation de concept, résolution de problème, apprentissage du langage, réussite scolaire et navigation dans la vie quotidienne.

L’intelligence dépend de l’interaction entre la capacité innée de l’enfant (à la naissance) et ses expériences environnementales. Le cerveau humain est remarquablement souple quant à l’atteinte de cette capacité. Il a également tendance à suivre le dicton « s’en servir ou le perdre » en ce qui a trait à la structure et à la fonction.

Les enfants sourds ou malentendants ont la capacité d’atteindre les mêmes étapes développementales et cognitives que les enfants qui entendent normalement. Tous comme eux, certains enfants sourds ou malentendants peuvent être doués intellectuellement alors que d’autres présenteront certains retards de développement. Il est également possible qu’un enfant sourd ou malentendant ait des retards cognitifs. Ces retards peuvent être attribuables à des facteurs génétiques qui influencent les habiletés cognitives de l’enfant qui peuvent accompagner certaines étiologies (la cause de la perte auditive) ou qui peuvent être attribuables à des facteurs environnementaux.

Il peut être difficile de déterminer le niveau intellectuel des enfants sourds ou malentendants notamment parce que la majorité des tests d’intelligence employés pour mesurer les habiletés cognitives ne sont pas conçus pour les enfants sourds ou malentendants. Les professionnels qui administrent ces tests à cette population d’enfants devraient avoir une vaste expérience avec les élèves sourds ou malentendants qui utilisent la langue parlée ou la langue gestuelle et être en mesure de s’adapter à leurs besoins.

Développement social et affectif

Le théoricien Erik Erikson décrit un cadre de travail pour la compréhension du développement psychosocial d’un enfant. Chaque phase essentielle de la séquence du développement de l’enfant est caractérisée par une tâche précise qui est associée à un objectif que l’enfant devrait atteindre indiqué à gauche :

Tâche

Tranche d’âge

Rôle des parents

Confiance p/r méfiance de base

 Bébé : 0 à 1 an

Satisfaire les besoins de base

Autonomie p/r honte et doute

Bas âge : 1 à 3 ans

Respecter et faire croître l’autonomie de l’enfant

Initiative p/r culpabilité

Âge du jeu : 3 à 6 ans

Établir en douceur des limites claires

Débrouillardise p/r infériorité

Âge scolaire : 6 à 12 ans

Transmettre à l’enfant la joie d’apprendre, la productivité et la valeur de l’effort menant à la réussite

Identité p/r confusion

Adolescence : 12 à 19 ans

Offrir du soutien et encourager l’exploration et la pratique de la vie adulte

Un développement social et affectif sain donnera à l’enfant un profond sens du soi et une solide sécurité intérieure. Il est donc important que les parents et le personnel scolaire participent au processus de développement afin de favoriser l’épanouissement de l’enfant. Une réflexion sur les tâches de développement et le rôle de parents dans la réussite de l’enfant, proposée par Erikson, souligne à nouveau l’importance d’une communication significative et claire entre le parent et l’enfant.

Haut de la page
Section 7: Le développement de l’enfant | Société Canadienne de L'ouïe

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.